lundi 21 septembre 2015

Sellal: Il y a une différence entre partir travailler et partir au travail




Abdelmalek Sellal appelle à une « véritable révolution » dans les mentalités pour faire face à la crise économique en Algérie. « La question n’est pas d’ordre économique ou financier. La question qui est très importante est celle du changement des mentalités », lance le Premier ministre dans une allocution prononcée ce dimanche 20 septembre à l’ouverture de la rencontre organisée par le Conseil national économique et social (Cnes) sous le thème du « Défi de la résilience à l’exigence de l’émergence de l’économie algérienne ».

« Il faut travailler plus et il faut que notre regard sur le travail change. Il y a une différence entre partir travailler et partir au travail », dit Abdelmalek Sellal qui estime que les dispositions et les idées n’auront aucun effet si elles ne sont pas adoptées par toutes les composantes de la société. « Il faut comprendre que le bon citoyen ne gaspille pas l’eau, ne gaspille pas le pain, ne gaspille pas l’énergie. On lutte contre le gaspillage et la renonciation », ajoute le Premier ministre.

Abdelmalek Sellal sait que rien ne peut se construire sans confiance. « Il faut refuser le pessimisme ! », lâche-t-il avant d’appeler les administrations et les banques à changer leur manière de travailler. « Les banques doivent comprendre que leur rôle est de chercher son client. Le fonctionnaire doit comprendre aussi qu’il est au service du citoyen et n’est pas son tuteur », lance le Premier ministre qui appelle aussi à changer le regard de la société sur la fortune : « Le travail et le gain ne sont pas un défaut ».


Commentaires de Facebook
0 Commentaires de Blog
01ne-blogger

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire